• {Refrain:}
    Apporte-moi mes cachets
    Serre bien ma camisole
    Accèle encore le son de ta voix
    Ma techno-délire psychédélique
    Apocalyptico-dramatique...

    Sirènes obsédantes
    Métal hurlant, plastique qui résonne
    Aux arcades d'acier de l'oreille
    Entartrée par ton ouïe déficiente

    Des éclairs choppent tes yeux au hasard
    Les lasers t'étranglent et t'enfoncent leurs dards
    Cette nuit suçera ma sève
    Moi je m'en fiche, je "rave"

    {au Refrain}

    C'est le grand rassemblement
    C'est la fête ou la teuf des Grands
    Aux yeux équarquillés, aux pupilles dilatées
    Et aux coeurs dressés

    Par le battement de coeur
    Qu'elle te prend sans savoir
    Ton pauvre coeur qui n'en peut plus
    De ne plus pouvoir respirer

    Eh toi p'tit con !
    Qu'est-ce que tu fais là ?
    Dis-moi p'tit con,
    Tu viens franchir le pas ?

    Mais t'ignores le parfum
    Enivrant, obsédant
    Qui te couvre d'ivresse
    Te transforme en détresse
    Et peut faire de ta soirée
    Comme une éternité à crier

    {au Refrain}

    Mais au nom de la vie d ces quelques uns
    Qui sont restés bloqués sur ton drôle de chemin
    Au nom de mon ami malade
    Qui hurle au fin fond d'son hôpital

    {au Refrain}

    1 commentaire
  • Quand il faudrait aider le pauvre
    Et quand ce pauvre a plein de frères
    Et que ces frères sont des millions
    Que ces millions sont des milliards
    Que ces milliards sont l'humain

    Mais des milliards d'humains
    Ça vaut pas des milliards

    Quand il faut garder Pinochet
    Et tous les autres petits insectes
    On en a du temps à perdre
    Et puis faut oublier

    Y'a pas une dictature
    Qu'on a n'a pas financée
    Y'a pas une mitraillettz
    Qu'on a pas fabriquée
    Quand on laisse crever
    Parce que soigner le pauvre
    Non, monsieur, ça paye pas
    Quand on laisse s'entretuer
    Parce qu'armer le pauvre
    Oui, monsieur, ça paye bien
    Et quand il faut sauver Bouddha
    Y'a pas de minutes de silence
    Tant qu'y a pas marqué dollar
    Y'a pas de minutes de silence
    Mais pour sauver la bourse
    Et le peuple bourgeois...

    God Bless America

    Laisser crever, c'est pas un crime
    Quand on est économiste
    Laisser crever, c'est pas un crime
    Quand on est économiste

    Ô, mon pays, je prie pour toi,
    Pour tous mes frères,
    Et pour moi-même,
    Que la justice n'existe pas
    Car s'il en est une
    On est mort

    Ô, mon pays, je prie pour toi
    Pour tous mes frères
    Et pour moi-même
    Que la justice n'existe pas
    Car s'il en est une
    On est mort

    Quand le World Crade s'enterre,
    C'est bien triste quand même
    Quand le World Crade s'enterre,
    On se souvien Massoud...

    votre commentaire
  • Maman m'a levé ce matin
    Ou c'était peut être demain
    Je ne sais plus vraiment
    Et la nuit s'allume doucement
    Et mes yeux s'ouvrent lentement
    Comme deux bougies dans le vent
    Chevauchant mon vélo volant
    A toute allure je tue le temps

    Hallelujah

    Si c'était réel
    J'verrais combien la vie est belle
    Si je sortais du lit
    Et je suivrais les hirondelles
    Loin de cette chambre d'hôtel
    Où je finis ma vie.

                                         


    votre commentaire
  • Y'a ces ombres derrière nous
    Y'a ces idées vendues
    Y'a ces drapeaux qui flottent
    Et des hymnes dessus
    Et puis y'a toi mon frère
    Oui, toi qui n'y crois plus
    Et puis y'a nos prières
    Et nos causes perdues
    Oui ils nous ont traqués
    Comme on chasse les oiseaux

    Menacés mais libres...

    Y'a la mélancolie
    L'amour qui bat de l'aile
    Et nous avons vieilli
    Les poings montent moins haut
    Mais il reste la force
    De croire en la beauté
    La sève sous l'écorce
    De la liberté
    Nous marcherons encore
    Sous les cieux de tempêtes

    Menacés mais libres...

    Nous nous en irons fiers
    Rejoindre l'Éternel
    Quand le corps rejoint la terre
    Le feu ou l'océan
    L'âme marie le ciel
    Menacée mais libre

                                


    votre commentaire
  • Voici la mort
    Que le monde s'incline
    Voici la mort
    Mais n'aie pas peur mon amour
    Et le vieil Indien danse
    Allez qu'on danse
    Allez qu'on danse

    Voici la mort
    Et les putains sucent
    Des géants et des nains
    Et des cactus
    Allez viens marchons sur les braises
    Mais ne lâche pas ma main
    Mais ne lâche pas ma main

    Voici la mort
    Viens, trinque avec le diable
    Mais non c'est pas du vin
    Oui mon Ange, c'est du sang
    A la santé des guerres
    A la santé du sang
    A ta santé mon Père
    Toi que je n'ai pas connu
    A ta santé l'amour
    A ta santé la mort
    A ta santé Alger
    A ta santé Sarajevo
    A ta santé Pékin
    A ta santé les droits de l'Homme
    A ta santé l'homme
    A ta santé l'amour
    Fais-moi l'amour
    Fais-moi l'amour... Maman ... Maman

    Nos coeurs en sang
    Et nos âmes en paix
    De l'Amour dans les yeux
    On rejoindra le ciel
    Puisqu'il n'est pas un Dieu Qui nous comprenne
    Viens danser sur le feu
    Mets ta main dans la mienne

    Voici la mort
    Que le monde s'incline
    Voici la mort
    Mais n'aie pas peur mon amour

                                 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique