• Face aux favellas des gens se prélassent
    Je crois bien voir des gamins cirer leur godasses
    Ce sont des américains
    C'est chez eux que je me casse
    Ce sont des américains
    C'est chez eux que je me casse
    Le lasse mes godasses
    J'vais tenter ma chance chez
    ceux d'en face
    Car de Rio à Caracas
    J'ai pas ma place, j'ai pas ma place

    {Refrain:}
    Peuple d'occident
    Réveille toi réveille toi
    Car le matin en déjeunant
    C'est notre misère que tu bois

    Peuple d'occident
    Réveille toi réveille toi
    Car si je me tiens maintenant
    C'est pour te prendre ce que je n'ai pas
    Peuple d'occident
    Réveille toi réveille toi
    C'est pas tes lois sur l'immigration
    Qui m'empêcheront de venir chez toi
    Peuple d'occident
    Réveille toi réveille toi
    C'est pas Le Pen ou Pasqua
    Qui supprimeront la dette de nos états

    Je suis né dans la misère
    On m'a beaucoup parlé de vous
    Le Français n'est pas une langue étrangère
    Par chez nous
    Mon père a quitté l'enfer
    Il vit porte de Saint-Cloud
    Il y fait des affaires
    Il nous envoie des sous
    Je mets mon futal
    J'quitte mon Afrique natale
    Ici j'ai pas l'moral, j'ai pas l'moral

    {au Refrain}

    Derrière ce vieux cimetière
    Je vois mes frères
    Ils surveillent le quartier
    A l'aide de revolvers
    Dedans c'est ma mère qu'on enterre
    Les casques bleus n'ont rien pu faire
    N'ont rien pu faire !
    Je mets mon sac à dos
    Y'en a marre de Sarajevo
    Il parait que chez vous
    Il y a encore des oiseaux

    1 commentaire
  • Réveil matin 15 heures, j'me réveille comme une fleur, marguerite,
    dans le Macadam a besoin d'un doliprane
    Réveil matin 15 heures, j'me réveille comme une fleur, ça va les gars bien dormi ?
    pas de réponse tant pis

    Putain les gars abusé qui c'est qui a fini le café ? oh ça va, ça va tu vas Pas nous gonfler
    Qu'est ce qui a guiz' t'as quelque chose à me dire? ben hier t'étais pas Bourré, ouais, t'étais pire ! oh!
    Prise de conscience 16 heures j'fais mine d'aller me coucher je mets les mains Dans les poches
    Défile le cours de ma soirée les tickets de carte bleue quelques tickets de Caisse me font remonter le temps oh putain merde, ma caisse !
    Ta Ferrari n'est pas là ? tu n'la pas prise avec toi ? t'as du la laisser au Milieu du parking du macumba
    J'ai la mémoire qui flanche et les yeux rouges et en plus, surprise ! dans ton Lit ça bouge
    Sur ce coup la man t'as été un homme t'as ramené le croisé de Jackie Sardou et D'un pokémon
    T'as du style, t'as du style, t'as du style héé mon frère, quand tu vois double Tu ramènes de la bombe nucléaire.

    Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers
    La t'eate dans l'cul, l'cul dans l'brouillard
    Les gars désolé pour hier
    Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers
    Promis demain j'arrête de boire, hier c'était la dernière

    Bon ben salut, on s'appelle0
    Fille remerciée 17heures je provoque une assemblée
    J'ai des relents de gin de vodka de sky et de saké
    T'as l'œil qui part en vrille, y a des coins dans vos sourires
    On me cache quelque chose qu'ai-je pu bien faire de pire
    Fallait mani-mani-manier mieux la nuit man
    Arrête l'alcool tu deviens grave
    Fallait mani-mani-manier mieux la nuit man
    Arrête l'alcool tu deviens grave

    Mais je sais pas, rappelez moi, j'me souviens pas les gars
    Ben, t'étais grave hein ? t'as pété ton câble, souviens toi
    Hé ho, hé ho ! t'es monté sur l'chapiteau accroché au cordage
    T'as failli t'aplatir comme un blaireau
    Hé ho, hé ho ! tu voulais pas redescendre
    Quitte à vivre en hauteur c'est mieux que de se pendre

    Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers
    La t'eate dans l'cul, l'cul dans l'brouillard
    Les gars désolé pour hier
    Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers
    Promis demain j'arrête de boire, hier c'était la dernière
    Fallait mani-mani-manier mieux la nuit man
    Arrête l'alcool tu deviens grave
    Fallait mani-mani-manier mieux la nuit man
    Arrête l'alcool tu deviens grave

    Me voila donc fin prêt pour de nouvelles résolutions
    Un esprit de sainteté dans un super corps de champion
    Me voila donc prêt j'me colle devant la télé soupe aux légumes bol de thé
    Et qu'on me foute la paix
    Si faut qu'on puisse à ce point être mal le lendemain
    Dans son canap', dans son canap' on est bien
    A quoi bon sortir se foutre la guerre
    Plus jamais j'vous jure, plus jamais comme hier
    "hé mali !"0
    Hé ho, hé ho! qu'est c'que tu fais avec ton verre d'eau ?
    C'est l'anniv' à titi aller on va se taper l'apéro
    Hé ho, hé ho ! aller mali-mali bouge tes fesses
    T'as promis à titi il faut tenir ses promesses

    Et désolé pour ce soir si je finis à l'envers
    Mali, on s'retrouve au comptoir, titi fête son anniversaire
    Et désolé pour ce soir si je finis à l'envers
    Après celle la j'arrête de boire, laissez moi juste la dernière
    Fallait mani-mani-manier mieux la nuit man
    Arrête l'alcool tu deviens grave
    Fallait mani-mani-manier mieux la nuit man
    Arrête l'alcool tu deviens grave

    1 commentaire
  • Imagine un enfant en bas-âge
    Qui se balladerai dans les nuages
    Qu'est qui verrai de son ptit âge?
    Quelle s'rai la forme de son voyage?
    Yaurai sûrement de belles images
    2-3 souvenirs qui s'en dégagent
    Et si l'temps tournai à l'orage
    Yaurai sa mère dans un visage
    Yaurai pas d'haine, et pas d'carnage
    Yaurai qu'l'inconscience de son âge
    Quelques bombecs, quelques mirages
    Et l'bonheur pour être en phase

    Imagine Ayang Xémine
    Lever les yeux d'sa triste mine
    Qu'est qu'il verrai dans l'ciel de Chine
    Pas plus penché qu'une Timyline
    Verrai des milliards d'unité
    Une place Tien Anmen bien cliné
    Des chars, des pars de marché
    Et p't'être Maho pour le guider

    Qu'il dégage, qu'il dégage avant l'orage
    Qu'il dégage oh oh oh, qu'il dégage

    Imagine un taliban
    Lever les yeux sous son turban
    Sûr qu'dans l'ciel bleu d'Afghanistan
    Yaurai plus d'femmes et plus d'enfants
    Yaurai comme un espèce de voile,
    Un tchador noir qui cache l'âme
    Quelques armées, des tonnes de larmes
    Planquées dans des nuages de drames

    Imagine le pire des présidents
    Buch l'américain pédant
    Pris dans encore un de ses moments
    A divaguer au-dessus du vent
    Il verrai dans ces gros trucs blancs
    Tonnes de pétrole et tonnes d'argent
    Mais sûrement pas l'visage des gens
    Gazés au nom du bon texan

    Il s'verrai lui le géant
    Gérant le plus con des continents
    Et comme le bouffon qu'il est sûrement
    Il savourerai l'instant présent

    Qu'il dégage, qu'il dégage avant l'orage
    Qu'il dégage oh oh oh, qu'il dégage

    Moi quand j'regarde dans les nuages
    J'voit mon gamin dans un visage
    Et suite à la douceur de cette image
    Ya comme une haine qui s'dégage
    Voit la beauté de ce présage
    Qui pourrai tourner a l'orage
    Parce que l'regard de tous ces naz
    N'ira jamais dans l'sens des sages

    Qu'il dégage, qu'il dégage avant l'orage
    Qu'il dégage oh oh oh, qu'il dégage

    2 commentaires
  • {Refrain:}
    Apporte-moi mes cachets
    Serre bien ma camisole
    Accèle encore le son de ta voix
    Ma techno-délire psychédélique
    Apocalyptico-dramatique...

    Sirènes obsédantes
    Métal hurlant, plastique qui résonne
    Aux arcades d'acier de l'oreille
    Entartrée par ton ouïe déficiente

    Des éclairs choppent tes yeux au hasard
    Les lasers t'étranglent et t'enfoncent leurs dards
    Cette nuit suçera ma sève
    Moi je m'en fiche, je "rave"

    {au Refrain}

    C'est le grand rassemblement
    C'est la fête ou la teuf des Grands
    Aux yeux équarquillés, aux pupilles dilatées
    Et aux coeurs dressés

    Par le battement de coeur
    Qu'elle te prend sans savoir
    Ton pauvre coeur qui n'en peut plus
    De ne plus pouvoir respirer

    Eh toi p'tit con !
    Qu'est-ce que tu fais là ?
    Dis-moi p'tit con,
    Tu viens franchir le pas ?

    Mais t'ignores le parfum
    Enivrant, obsédant
    Qui te couvre d'ivresse
    Te transforme en détresse
    Et peut faire de ta soirée
    Comme une éternité à crier

    {au Refrain}

    Mais au nom de la vie d ces quelques uns
    Qui sont restés bloqués sur ton drôle de chemin
    Au nom de mon ami malade
    Qui hurle au fin fond d'son hôpital

    {au Refrain}

    1 commentaire
  • Quand il faudrait aider le pauvre
    Et quand ce pauvre a plein de frères
    Et que ces frères sont des millions
    Que ces millions sont des milliards
    Que ces milliards sont l'humain

    Mais des milliards d'humains
    Ça vaut pas des milliards

    Quand il faut garder Pinochet
    Et tous les autres petits insectes
    On en a du temps à perdre
    Et puis faut oublier

    Y'a pas une dictature
    Qu'on a n'a pas financée
    Y'a pas une mitraillettz
    Qu'on a pas fabriquée
    Quand on laisse crever
    Parce que soigner le pauvre
    Non, monsieur, ça paye pas
    Quand on laisse s'entretuer
    Parce qu'armer le pauvre
    Oui, monsieur, ça paye bien
    Et quand il faut sauver Bouddha
    Y'a pas de minutes de silence
    Tant qu'y a pas marqué dollar
    Y'a pas de minutes de silence
    Mais pour sauver la bourse
    Et le peuple bourgeois...

    God Bless America

    Laisser crever, c'est pas un crime
    Quand on est économiste
    Laisser crever, c'est pas un crime
    Quand on est économiste

    Ô, mon pays, je prie pour toi,
    Pour tous mes frères,
    Et pour moi-même,
    Que la justice n'existe pas
    Car s'il en est une
    On est mort

    Ô, mon pays, je prie pour toi
    Pour tous mes frères
    Et pour moi-même
    Que la justice n'existe pas
    Car s'il en est une
    On est mort

    Quand le World Crade s'enterre,
    C'est bien triste quand même
    Quand le World Crade s'enterre,
    On se souvien Massoud...

    votre commentaire