• tryo: maux de bush

    Moi qui croyais la bataille des Francs dépassée
    Moi qui pensais que l'âge, nous éloignerait du Moyen Age
    Où sa majesté pour quelques Louis d'or
    Rêvait en douce, d'un nouveau château fort
    Tranquille comme un chevalier pendant les croisades
    Qui demanderait une paille au cafetier, pour sa limonade
    Yeeeah !

    Dieu quel idéal, l'air politico animal
    Au nom de son instinct et en lutte pour sa survie
    Attaquer le voisin avant que l'autre ne le fasse aussi
    Comme un shérif en plein dans un cartoon
    Qui se taperait une mousse tranquille au fond du saloon
    Yeeeah !

    Moi qui imaginais Dieu en dehors de tout ça
    Mais quelle furie s'est envoyé, militaire brandissant sa croix
    Toute une armée bénie par le seigneur
    Ca vous libère un peuple opprimé en moins d'un quart d'heure
    Comme un scud, sponsorisé par une église
    Qui enverrait ses prières, pendant que le général vise Yeeeah !

    Moi qui attendais des grandes prouesses technologiques
    Des frappes chirurgicales, des infirmières en balistique
    Ce qu'il doit falloir être tête en l'air
    Pour buter ses propres hélicoptères
    Comme un bidasse qui se prendrait pour Stallone
    Et qui se prendrait en public la tête un peu dans tous les pylônes
    Yeeeah !

    Moi qui attendais avec impatience leur nouveaux scénario
    Le pop-corn de l'année, un mélange Robocop et Rambo
    Avec bien sur un p'tit brin d'exotisme
    Une happy end en plein patriotisme
    Mais il parait que Hollywood s'est fait doublé
    Leur président leur a déjà piqué l'idée
    Comme une blague qui ferait le tour du monde
    On la raconte à ses enfants et on l'emporte dans sa tombe
    Yeeeah !

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :